Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Electron libre

 

Mammon ne m'a pas souri,

C'est à LUI que je dois l'abri,

La grande rencontre de cette vie :

Une tri-unité chevillée au corps,

Dont la révélation fut progressive.

C'est alors que vint le messe-âge,

Un feu charnu venu du ciel

Tel une Mémoire transplantée.

Tout devint sens, grille de lecture,

Clarté de l'esprit, paix, projecSion…

Maintenant je vois le Plan à l'œuvre,

Maintenant je connais le Maitre d'œuvre,

Maintenant je sais la fin de l’œuvre.

 

Écrire un commentaire

Optionnel