Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Âme sioux

 

Tant qu'on les cantonne aux choux,
Tant que tu enfonces ton clou,
La paix sociale restera un leurre.
Certains habitus sont indécents,
Combien se taisent atterrés ?
Sous ta férule c'est violence assumée,
Ton monde bâti, bain de sang.
Ci-gît corvéable à merci,
Le Vivant est souffle et esprit.

 

Écrire un commentaire

Optionnel