Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Largué

     

    Tu existes dans l'imaginaire mais dans l'imaginal tu n'es rien.

    Mon cerveau est une lampe, on a pas trouvé la même chose.

    Je pourfend le serpent qui gronde en l'essouflant,

    Dans le tréfonds, de la colère contre ton amour conditionné.

    Ne sous estime pas Sion injustement jalousée.

    Pour l'instant tu joues du bâton, grands tes miracles,

    Monsieur propre joue à paraître plus blanc en surface.

    Je dilue l'invective dans une brève de comptoir,

    La connaissance se trouve dans la culture de masse.

     

  • Axe

     

    Par quoi suis-je mû en profondeur ?

    Quels maux pernicieux me guettent ?

    Suis-je au contact de mon essence ?

    Moins l'intelligence que la maîtrise de la force,

    Moins le savoir que la co-naissance originelle :

    Naissance virginale de l'Hôte par l'Ange.

    Une connexion rectiligne verticale aux deux sources,

    Jonction du ciel et de la terre, unité retrouvée,

    A-lignée, comme à l'origine, ô paradis,

    Arbre de la vie éternelle, don est ton nom.