Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Shaker

     

    Lorsque la coupe est pleine c'est l'other dose :

    Le cœur tambourine comme un chaman !

    Quand la Vie s'exprime c'est la mort sûre,

    Pour ceux qui ne font que prendre : hécatombe !

     

  • Le Vivant

     

    Je suis perméable au message,

    Ce n'est pas donné à tout le monde...

    Je n'ai pas besoin d'explications,

    La clarté a percuté mon cœur.

    D'aucuns étudient sans co-naître,

    D’autres parlent sans se transfigurer,

    No questions, je suis dans l'interprétation !

     

  • Choeur

     

    In ou out qu'est-ce que cela change ?

    Puisque tout se jour au cœur, dans l'instant.

    La guerre fait rage, sur la terre comme au ciel

    Et tu n'es pas là pour sentir les soubresauts.

    L'ivresse ne dura jamais bien longtemps,

    Il y a toujours une lame pour rouvrir la plaie

    Mais celle-ci, nouveauté, est à double tranchant :

    Puisse ton corps ne pas dénoncer tes faits d'armes !

     

  • Laïcité

     

    A croire que le diable est attendu,

    Vu que l'enfer est recréé sur terre

    Et qu'ils poussent à jouer avec le feu...

     

  • En pire

     

    Nique les institutions et leur cortège de lois !

    Au sein de la famille ne subsistera que l'Enfant roi.

    Ton image est trop grande, ton statut importe tant,

    Tu ne sais plus devenir fil(s) pour le chas de l'aiguille.

     

  • Monothéisme

     

    Replets et repus ils ont leur mot à dire :

    Dieu n'est qu'affaire de conscience et d'équanimité.

    Le miséricordieux cependant n'est pas dupe,

    La grâce et l'aide ne sont pas pour tous.

    Infatués ils confondent le sujet et l'Auteur,

    N'ont que peu de considération pour l'Enfant.

    Ils restent dans le piège de la tierce personne,

    Le monde spirituel élude souvent le Rappel...

     

  • Ragnarök

     

    Le ravi en Dieu ne recueille que mépris alors qu'il est l'âme du monde