Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean-Plume

  • Tombent les masques

     

    Apparence ton vêtement,
    Car que recèle le cœur ?
    Symbole en profondeur
    Ou simple gris bouilli ?
    Demi-graine ou ver ?
    Lumière ou sang ?
    Apparence le vêtement
    Mais que cache la poitrine ?
    Ange ou démon ?
    Loup ou agneau ?
    Qui suis-je pour pressentir ?
    Quelle légitimité à vitupérer ?
    Violence comportementale,
    Animalité non domestiquée,
    Langage putassier...
    Que la Révélation continue !

     

  • Qui ?

     

    L'être humain est une gamme,
    Avec des touches blanches et noires.
    Joue et le mélange opère...
    Ne reste que cacophonie ou mélodie,
    Selon la stature du chef de cœur.

     

  • Journal de bord


    Lumière de la Révélation
    Loin d'être bienvenue chez tous !
    Face à face, les deux font T'aime,
    D'aucuns vivent en bonne compagnie.
    Tyrannique avec le tout extérieur,
    Miséricordieux pour l’œil intérieur...
    Tout converge, je vous rattrape :
    Hier noyé, je prends les devants.
    Jeûne au monde, astreinte de pain,
    L'immonde est déterré comme un lapin.
    Les flots demeurent impétueux,
    Le déformatage suit son cours.

     

  • Dominos

     

    Yeux laser sur vos œuvres,
    Sommes nombreux à mesurer
    Votre atonie mémorielle.
    Il n'y aura pas de correction,
    Juste un reset de programmation.
    De la tête aux pieds, tout inversé,
    Votre volonté atrophiée,
    Vous n'entendez rien.
    De procès en sanctions,
    Votre liberté en sursis,
    Les tordus sont redressés.
    Notoriété affichée
    Pour la pire déraison,
    Le tri s'opère déjà en amont !

     

  • Une prise de guerre

     

    L'ascétisme, la mode, la routine ont cessé leur emprise.
    L'esprit christique opère une sélection naturellement.
    Œil voit Œil ou regards hautains et malins,
    Les suffisants n'ont qu'un démon pour allié.

    Le mystique est moqué, la raison glorifiée...
    Philosophie des lumières ? Couronnes de la création ?
    Bascule, prophétise, de chair est ton inspiration.
    Ils doutent de l'au-delà, je les vois de là-haut !

    Bon pour l'argent, ta tête mais le cœur est absent :
    Famille, amis, c'est toujours toi et ton miroir sang teint.
    Demain la révolue Sion risque de faire des envieux,
    IL est revenu parce qu'elle s'est souvenue.

     

  • Le sot des prophètes

     

    Ô vide, ô vent, ô diable !
    Longtemps tu m'as claquemuré :
    Le désert ma destination,
    La banlieue ma domiciliation,
    C'est du cœur dont je fus dénié,
    Moi en tant qu'émissaire.
    Ils sont peu, Tes adorateurs.

    Ô Feu, ô souffle, ô Créateur !
    Peu m'importe le nombre,
    Peu m'importent les amants,
    Je ne suis pas intercesseur.
    Qui se souvient vraiment ?
    Ta Mémoire raisonne t'elle souvent ?
    Ton Plan est-il pour tous ?
    Qui héritera de Ta Présence ?

    Essence et personnalité opposées,
    Violence des jugements imposés,
    C'est ton expertise contre ma praxis.
    J'ai renié la culture du dominant,
    Les idolâtres sont dans l'erreur,
    Nous sommes loin d'être seuls,
    Mon intelligence n'est qu'acquise.
    Dans cette note old school tout est frais,
    J'y ai mis quelques nobles vérités !

     

  • Une trouée dans le vortex

     

    Dehors c'est la faim de tout, ultra violence,
    Dedans c'est la fin du temps, présent continu.
    Rien à s'attacher, tout meurt et tout prend feu, consomption.
    La peur partout face à l'inconnu, les regards hagards,
    Le cœur par douches verse le plein dans le vide.
    J'hallucine debout les yeux tout vert, les cieux ouverts,
    Personne n'est prêt pour cette irruption de l' Instant Alpha,
    Personne est effrayée par cette ouverture du point Oméga.