Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Joker

     

    Donc tu pèses en tant que sociétaire de la consommation...

    Ton statut est enviable, tu jauges et juges du haut de ta chair :

    Il y a les dignes d'intérêt et les faits néants, les moins que rien.

    Tu ne cautionnes pas forcément mais L’État c'est aussi toi, habitus.

    Aux injonctions tu n'y fais pas attention mais tu es un bon soldat,

    Après tout tu défends un état de droit aux multiples libertés,

    Et jamais tu ne remettras en cause la version du nombre.

    En surface tu es fort mais tu sens comme une menace sourde...

    Heureusement la police, heureusement la justice pour ta défense.

    Tu écoutes l'hydre mais pas l'ombre qui gronde et te mord fond,

    Demain ton trésor sera pillé par celui même à qui tu fais la nique !

     

  • L'Un signe du Temps

     

    Je suis sans illusion sur ce monde,

    Dieu mon salut pour le confondre.

    La plupart des cœurs marchent à-vide,

    L’Humanité c'est aussi et surtout le n'Ombre.

    Des élus, lumin-eux, sont touchés d'acédie,

    Parcours sinueux d'un siècle où tout est possible.

    Les biens guidés sont-ils les mieux lotis ?

    Les craignants-Dieu sont-ils tous à l'abri ?

    Bienheureux l'enfant qui sait et sent,

    Celui dont le cœur est en joie malgré l'atonie.

     

  • Piqure de Rappel

     

    L'écriture devient réalité lorsque l'inspiration confond le monde et sa sagesse.

    Les pierres se mettent à parler, il n'est plus besoin d'auditoire, c'est l'éther-net...

    Serions-nous pieds et mains liés, le Principe immobile en notre sein libère ta Parole.

    Le Nouveau n'est pas comme l'Ancien, IL interagit : moins talion qu'équilibre :

    Des émissaires casqués tout autour de la planète connectés au Matriciel...

    Le message délivré reste le même hormis sa forme et la culture de l'Un-fusion.

     

  • Dieu, lumière de ce monde

     

    L'image que tu te fais de Dieu te correspond,

    Autant de reproches que d'ingratitudes !

    Ta sagesse qui se mord la queue

    Sans aucune porte de sortie lumineuse...

    Les faux prophètes n'apportent aucun espoir,

    Ils ne font qu'ajouter du noir au noir.

    Le dévoilement concerne le cœur de l'Homme

    Et les ajustements entre la double origine et l'Un.

     

  • Volatile

     

    Je suis dans l'Axe tel un visionne-ère,

    A l'écoute, malgré mon air psychotique.

    Mes informations sont de première main;

    Je m'abreuve à la Source, je fonds-haine.

    Trop de bruit dans ta tête, plaie au cœur,

    Ton déséquilibre te rend sourd, affairé.

    Relie les signes, il n'y a de fou que toit !