Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hidden

     

    J'ai toujours cru en moi, toujours su que l'Amour faisait loi.

    J’ai aussi vu qu'on pouvait avoir raison contre le nombre,

    J’ai toujours su que le temps nous était compté pour s'élever.

    J'ai souvent failli, parfois baissé les bras mais jamais douté,

    La solitude est mon amie, toute mon histoire de vie...

    J'ai été totalement transparent jusqu'à inspirer le mépris,

    Tous s'attendaient à quelqu'un là où il n'y avait personne.

    Maintenant je vois leur conscience étriquée dans leur corps,

    Je sais que leur jugement n'était basé que sur l'apparence.

     

  • No master but GOD

     

    Je ne parle pas le jargon des initiés

    Et aucun gourou ne m'a jamais encouragé :

    Leur plan de carrière m'a séduit puis déçu.

    La sagesse des hommes c'est un œil omniscient,

    L'hyper contrôle est bien loin du Père aimant...

    A l'heure où les intermédiaires fondent,

    Les autodidactes sondent la roche terrestre

    Et c'est la rosée qui inonde le jardin céleste.

    Le peuple de Dieu a saisi la manne et la leçon !

     

  • Hassin

     

    Je ne participe pas à cette mascarade où les dés sont pipés d'avance.

    Je suis peut-être lâche mais j'ai surtout beaucoup moins d'attaches...

    La division du monde est la grande illusion puisque tout est relié.

    J'hallucine sans vaciller, ma foi ne fera jamais de moi un corrompu.

    Si demain tout s'écroule resteront les colonnes de la nouvelle bâtisse.

    Le ciel n'est pas que bonnes intentions, existe aussi le feu de la destruction :

    On ne gravit l'échelle qu'en accomplissant des travaux d'intérêt collectif.

     

  • Combution spontanée

     

    J'écris pour confondre le monde de son cœur dévoyé,

    J'écris pour arracher l'œil mauvais du paraître.

    J’écris pour demain quand ils tâtonneront à rebours,

    J'écris pour rassembler ce qui peut lettre après le k.o.

    J'écris comme on pond un classique,

    J'écris comme un pont en asics.

    J'écris pour laisser trace d'un pas sage,

    J'écris tel un coureur de fond sans forme.

    J'écris pour pouvoir disparaitre à jamais,

    J'écris pour être définitivement en paix,

    Moi l'écrit vain au style lourd et ampoulé !

     

  • Le temps de l'ignorance

     

    L'échec est Mat si j'incarne mon avatar.

    Je suis qui je serais, dès l'origine, acté.

    N'aie pas peur, tu trouveras ton cœur,

    C'est juste une question de rolling stone.

    Ma vie un pis aller, sans moment de répit :

    Je suis la risée, la bête noire, le méprisé,

    Dieu me terrasse ou son acolyte déchu,

    Si demain je trépasse alors le monde aussi.

    Je ne suis pas le Justicier mais un héraut,

    Rassembleur de mots-dits, faiseur de gemmes.

     

  • Périssable

     

    Ils ne croient qu'en cette vie :

    Liberté reste un mot galvaudé...

    Leurs pensées sont liées au corps,

    Rarement perméables à l'Esprit.

    Solitaire, l'épris d'absolu,

    Dans un monde résolu-mental.

    La mort règne en maîtresse

    Là où l'on méconnaît le souffle.

     

  • Paraît-île

     

    Fou, flou, faux,

    Ce monde est-il juste ?

    L'homme est-il harmonie ?

    Le juste est-il humain ?

    Qu'est-ce qu'un croyant ?

    Qui co-nait l’Unité ?

    L'homme est appelé,

    Sa profondeur est la clé :

    Pas de hauteur sans plongée,

    Un dessein, une destinée.

    Les épigones du système

    croient leur source pérenne :

    Ils auront tout planté en terre...