Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le sot des prophètes

 

Ô vide, ô vent, ô diable !
Longtemps tu m'as claquemuré :
Le désert ma destination,
La banlieue ma domiciliation,
C'est du cœur dont je fus dénié,
Moi en tant qu'émissaire.
Ils sont peu, Tes adorateurs.

Ô Feu, ô souffle, ô Créateur !
Peu m'importe le nombre,
Peu m'importent les amants,
Je ne suis pas intercesseur.
Qui se souvient vraiment ?
Ta Mémoire raisonne t'elle souvent ?
Ton Plan est-il pour tous ?
Qui héritera de Ta Présence ?

Essence et personnalité opposées,
Violence des jugements imposés,
C'est ton expertise contre ma praxis.
J'ai renié la culture du dominant,
Les idolâtres sont dans l'erreur,
Nous sommes loin d'être seuls,
Mon intelligence n'est qu'acquise.
Dans cette note old school tout est frais,
J'y ai mis quelques nobles vérités !

 

Écrire un commentaire

Optionnel